Original, local, artisanal, [fenɔmεn], c'est de la création d'accessoires textile pour tous imaginée dans son atelier du Bugey autour d'un travail de recyclage et de jeu de matière. C'est la possibilité de produits personnalisés et sur-mesure selon vos envies! L'univers se veut avant tout ludique et accessible pour les objets du quotidien.

Contributeurs

vendredi 19 octobre 2012

L'incontournable du dressing




Depuis que je me suis lancée dans la couture, il y a cinq ans, j'avais un rêve secret. Me faire mes propres vêtements. Parce que d'une, je n'aime pas faire de shopping et que de deux, ça me plait rarement. Et puis, comme qui dirait, on est jamais aussi bien servi que par soi-même. 
Autant quand on débute, on peut très vite se faire plaisir à faire de jolies tenues toutes quiquinouttes à ses fillasses, autant pour la couture pour femme, c'est une autre paire de manche. C'est très difficile d'improviser. J'ai tenté longtemps de faire des patrons maison mais ça ne marchait pas. Trop serré par ci, trop large par là. Je me suis résolue donc à utiliser des bouquins spécialisés avec des patrons. 
Mon premier essai se trouve dans le livre de couture japonaise tellement tendance, "ma petite garde robe" et j'ai commencé par faire une robe noire. LA robe noire. Vous savez celle toute simple qui va avec tout.
J'ai donc recopié le modèle D. 
J'ai utilisé du lin noir acheté aux coupons saint-pierre lors de mon récent voyage à Paris. 
Je n'ai pas eut de problème majeur si ce n'est que les patrons taillent vraiment grands. Et vu que je n'ai pas le physique d'une jolie mannequin japonaise, j'ai du réduire à mort pour un joli tombé et que je n'ai pas l'impression de porter un sac. J'adore le petits détails qui donnent un air kimono à la robe, le col bateau, les manches élargies.
J'ai pas de photo de moi avec mais je l'ai déjà mise et figurez-vous que personne n'avait remarqué que je l'avais fabriqué moi-même. Si c'est pas une preuve que c'est bien fait, ça!




Aucun commentaire:

Publier un commentaire